Deux journées folles et Bilan

Le retour est un grand moment, il signifie surtout un grand et long voyage. J'aimerais bien garder une trace de ce moment fou alors je tape sur mon bloc-notes les différents événements des 21 et 22 février 2018, retour des globetrotters en France.

21/02 01:58 AM : je ne dors toujours pas... Quelque chose me dérange, une impression d'oubli ou le stress du planning? Papa se réveille et on discute un peu des horaires de départ, du camping-car au port... et tout à coup ça fait tilt : on a laissé les blousons dans la penderie!!!! M... Toute une série de gros mot nous viennent à l'esprit et puis on tourne ça dans notre tête. La seule solution serait de voir avec waves logistics si c'est possible de repasser au port avant 9h. Alors en pleine nuit on fait un whatsapp à Rachida et on verra demain matin. Le réveil est mis à 7h00. Il faut dormir un peu...

21/02 07:00 AM : bip bip bip!! C'est l'heure les globetrotters, levez-vous! Ouaaahhh! Encore 5 minutes et on saute du lit...

21/02 07:07 AM : Début de la journée de fou !  Tout le monde émerge gentiment. On se lève,  on s'étire,  on baille et on s'habille avec nos vêtements chauds version retour. Au moins 3 mois que nous n'avons pas remis de chaussettes, pantalons et pull...

21/02 07:18 AM : une notification sonne sur le portable de papa... Croisons les doigts! Gagné ! C'est Rachida, qui nous annonce qu'ils nous donnent rdv à 8h50 devant leur bureau pour retourner au port chercher les blousons... Ouff! C'est papa qui ira, nous resterons à l'hôtel en attendant. Par contre, la dead line est à 9h15 pour le taxi...

21/02 07:43 AM : nous sommes au petit dej. et franchement c'est royal !  Un buffet énorme et une vue sur le port de Montevideo nous accueille depuis le 25°ème étage.

21/02 08:33 AM : on quitte la chambre, toutes valises refaites. Papa part un peu en avance pour la quête des blousons et je paye la note. Avec les enfants, on demande si on peut avoir un taxi et l'hôtel nous propose le voiturier lui-même pour le trajet. Les bagages sont chargés rapidement dans la voiture, il ne nous reste plus qu'à attendre papa.

21/02 09:13 AM : papa arrive avec les blousons à la main! Petite victoire sur le froid glacial qui nous attend à la maison! Nous quittons l'hôtel sans attendre.

21/02 10:19 AM : les bagages sont enregistrés, nous avons nos billets et je suis au bureau de change pour liquider le reste de nos monnaies.. Au total 42 euros en échangeant quelques billets guaranis, chiliens et argentins !

21/02 10:43 AM : une hôtesse de Latam Airlines cherche la famille Claudet pour le vol de Rio. Oups?!? Nous sortons tout juste de la douane, l'avion nous attend.  Dix minutes plus tard, nous sommes en bout de piste pour le décollage imminent de Montevidéo :-)

21/02 02:30 PM : assis au Subway pour manger un bout avant l'avion n°2 direction Paris. Gabriel a mal à la tête et Valentin marche au ralenti. Il est temps de se poser dans cet avion vers la France. Heureusement papa nous trouve un dernier repas empanadas et des Milk Shake au Nutella pour reprendre un peu d'énergie.

21/02 04:07 PM : "Enfin un gros avion maman! C'est super génial, y a même la télé comme dans l'autre de quand on est venu! Et même que les gens ils parlent français, c'est cool! Hein?" Oui Valentin c'est cool, on est dans l'avion pour Paris. Voilà c'est fini l'Amérique du Sud... en tout cas pour l'instant! Quelques minutes après les enfants découvrent le plan de l'avion et je vous partage leurs commentaires : « Il est trop génial cet avion, on peut faire du toboggan et en plus il va sur l'eau celui-là... mais c'est quand qu'on peut mettre le film? » Voilà, pour des enfants tout est bien plus simple, juste du concret et pas d'inquiétude: tranquilo!!

21/02 07:00 PM : on a mangé, c'est l'heure du film : lego batman pour Gabriel et Superslip pour Valentin... Dès que c'est fini dodo!

22/02 06:30 AM : on est passé à l'heure européenne et c'est le moment du petit déjeuner Air France. Valentin a dormi un peu allongé sur moi et son frère...  Gabriel, papa et  moi avons clairement très peu dormi, 2 ou 3h max.

22/02 7:35 AM : nous sommes à l'aéroport, il faut retrouver les valises puis le départ des navettes mais maintenant que nous sommes en France tout parait plus simple !

22/02 8:25 AM : nous avons les valises et nous sommes dans Le Bus Direct pour la gare de Lyon ! Nouvelle étape validée avec succès !

22/02 9:15 AM : qu’est-ce qu’elle est belle cette gare ! A destination pour le dernier train, on peut souffler un peu et se payer un petit déjeuner avec des vrais croissants et pain au choc. à la Brioche Dorée…

22/02 10:30 AM : Le train pour Mulhouse n°6703 est en gare et nous attend les portes grandes ouvertes direction chez nous !!! Montez les enfants, on va pouvoir dormir un peu en attendant papi…

22/02 01:38 PM : Voilà, entrée en gare de Besançon, notre point de départ il y a 6 mois !

20180221 074959

20180221 112043

20180221 164135

20180221 132159

Pour dresser un bilan de voyage, on se dit qu’il faut donner des chiffres et des impressions, ressentis ou sentiments (on ne sait pas trop quel est le bon mot).

Voilà les chiffres qui nous viennent à l’esprit :

  • 6 pays en 6 mois de voyage
  • 8 pneus (sans crevaison): 4 français, 2 uruguayens, 2 argentins et 2 amortisseurs rehaussés
  • 26000 km et 200 nuits dans 10m2
  • 4861m d'altitude pour le point le plus haut en camping-car
  • 1 grosse tourista et 2 hôpitaux visités
  • 3 nuits sur le salar d’Uyuni, 10 jours dans le désert d’Atacama et 5 à Ushuaia...
  • des dizaines de rencontres humaines
  • un face à face avec les baleines
  • une bonne cinquantaine de pages tapées dans Word
  • des milliers de photos et 147g de données électroniques
  • 152 tampons dans nos passeports, soit 38 par personne
  • 4 guides du routard lus et relus...

Et puis, le ressenti : au final après ces 6 mois, c'est un flot de sentiments différents qui nous envahit à tour de rôle, tantôt le bluzz de la fin du voyage, tantôt le plaisir du retour auprès de nos proches et du confort, tantôt le plaisir des nouveaux plans d'avenir.  Mais globalement nous sommes contents, contents d'avoir réussi en famille ce que nous avions prévu. Les enfants ont changé, pas seulement grandis physiquement mais ils ont évolués dans un milieu complètement variable et mêlé d'imprévus.  Ils reviennent en France comme de véritables conquérants du continent américain. C'est très réjouissant pour les parents.  Quant à nous, et bien, nous ferons le point d'ici quelques jours car aujourd'hui c'est encore difficile de mettre des mots sur tout ça : une très belle expérience de vie complète et centrée sur nos envies !

"Avoir des rêves, c'est bien. Les vivre, c'est mieux!!!"

Date de dernière mise à jour : dimanche, 25 Février 2018