Chili Plages du Pacifique

Voilà, une semaine de côte pacifique en sortant de Valparaiso du 5 au 12 janvier environ...

En sortant de la ville de Valparaiso, nous roulons quelques kilomètres juste pour rejoindre un spot Ioverlander sur la côte à Cachagua. Ce point nous fait tout juste sortir de la couronne de Valparaiso. On arrive tard le 5 au soir. Nous nous garons vers 19h 30 mais c'est le jackpot. Parking gratuit appartenant à un privé qui fait de la résistance à la commune qui fait tout payer et nous sommes à deux pas de la plage. Après le repas nous allons passer quelques instants au bord de l'océan et les vagues sont justes incroyables. C'est une plage avec des rouleaux de fou.. Ce soir, on trouve deux pelles et un arrosoir laissés sur la plage. Plein de promesse pour demain, les enfants s'endorment très vite.

Au petit matin du 6 janvier,  le bilan de français attend maman et Gabriel! Et puis une fois les groupes nominaux classés nous filons tous les quatre à la plage. Château, volcan, tunnels....  deux heures de gratouille dans le sable avant de manger et puis après le miam miam on y retourne. On va faire un peu de marche pour trouver un petit bijou. .. une lagune un peu protégée des vagues! Un trésor et un après-midi de rêve pour les enfants. Nous rentrons conquis par l'endroit vers 19h 00 avec les crocs. Il n'y a plus grand chose à manger alors papa va encore marcher jusqu'au minimercado  pour 3 avocats, 2 tomates et quelques saucisses. Ça ira très bien avec des patates à la poêle. Miam! Et puis dodo!!

20180106 105731

20180106 111234

Il faut suivre ce sentier... au bout un petit paradis chilien!

20180106 183010

20180106 182524

20180106 183424

Poule ou Coq?

20180106 182648

20180106 184142

Le temps du dimanche 7 janvier est bien maussade. C'est un jour pour rouler. Au moins un peu... jusqu'à midi déjà et puis après on verra. On déjeune et on roule. A midi, c'est toujours gris... et puis la panam' n'a pas plus de charme que ça. Alors on roule encore un peu et on arrive à Coquimbo. Coquimbo est la banlieue balnéaire de la Serena... il y a un monde! C'est grand et c'est plutôt bien entassé! A ce moment-là, cette ville ne nous fait pas plus envie que ça mais nous allons tomber sur un Lider alors les courses s'imposent. 18h00 on sort du supermarché allégé financièrement mais les placards pleins. Il faut sortir d'ici.  Les prochains spot sont un peu plus loin. L'un d'eux permettrait de prendre le bateau demain pour la réserve de Humbold. On tente mais c'est déjà tard et tout le monde en a marre. Nous arrivons aux dernières lueurs du jour à Punta los Choros et avons juste le temps de casser la croûte avant la nuit. Dès que le jour se lève, papa enclenche le petit déjeuner. Il est 7h30. Il va falloir un peu de temps aux enfants avant d'émerger mais cela nous permettra de prendre le café tranquille. 9h30, papa et maman vont jeter un œil au port pendant que les enfants finissent leurs céréales.  Au bilan, des bateaux d'excursions partent bien de ce petit village. Les prix pour touristes européens sont deux fois plus haut que les autres mais allez, c'est de bonne guerre. Pour 2h d'excursion, il fait compter 55000 pesos pour nous 4 bateau+parc de la Conaf, soit 80 e uros. Et puis les seules bestioles promises sont les manchots de Magellan. Ce n’est pas si cher mais rien de très nouveau pour nous. Nous avons effectivement déjà vu les Magellan à Valdès puis avec Roxanna à Puerto Deseado. On rentre expliquer aux enfants. Eux auraient voulu voir les baleines bleues. Bon et bien, ce ne sera pas ici. Nous reprenons donc la Panam' en quête d'une autre plage. A midi nous arrivons sur une aire de service presque seul, avec des douches chaudes gratuites.  C'est décidé ! "Je sors la tondeuse", dit maman, "et vous y passer tous!" Cela parait un peu fou mais les trois hommes serons tondus sur une aire de service entre un camping-car et un camion. Et on file à la douche. Quel bonheur! Des douches chaudes sans restriction d'eau ni de place pour se frotter.... "C’était super génial ! !!", nous redisent les enfants. Comme quoi ce n’est pas une plage qu'il nous fallait mais des douches.... on repart refait avec une patate d'enfer, propres et coiffés. 150 km plus loin, nous nous garons à Bahia Iglesia en bord de mer sur une plage de sable fin blanc. Juste un hic, l'odeur ! Il règne une odeur d'œuf pourri sur cette plage. C'est franchement bizarre! Bon tant pis pour cette nuit.

Le lendemain mardi 9 janvier, nous nous levons vers 8h00 pour l'école et on sort dès que tout est fini. Les enfants vont alors très bien s'entendre pour faire une récolte de méduses ramassées sur la plage. Qu'est-ce que c'est agréable de faire la récréation sur la plage! Bon ça sent encore un peu l'œuf pourri ! !!! Nous allons donc reprendre la route juste pour quelques instants, histoire de trouver une plage sans odeur bizarre. Nous prenons donc la direction du parc de Pan de Azucar après Chanaral. A 16h00 nous arrivons sur la Playa del Refugio indiquée sur le guide du routard. Plage de sable blanc, des vagues magnifiques, une pente douce pour la baignade, pas d'odeur suspecte... un petit paradis! Tout le monde enfile son maillot et à l'eau !  On va sauter dans les vagues encore et encore jusqu'à ce que nous n'en puissions plus. La mer, ça creuse : à 18h00 nous allons engloutir un cake, deux bananes, deux pêches, deux cafés et du yop. Pour la nuit,  le parking de cette plage n'est pas génial car en pente. Nous allons faire 5 km plus pour stationner sur un autre parking avec la Playa Blanca en contrebas. Très très sympa! Ça se passe de commentaire tellement c'est beau! Une télé a coupé l'appétit. .. ou presque !  Ce soir, après une bière dehors, c'est spaghettis et film comique français en famille (les bronzés à la plage)!

Pan de Azucar : c'est un parc national magnifique au bord du pacifique à environ 20 km au nord de Chanaral. Presque personne pourtant le paysage est de toute beauté! De hautes falaises s'enchaînent avec d'énormes plages de sable blanc. En face de caleta de pan de Azucar, une île remplie de pingouins de Humbold fait l'animation.  Plusieurs campings accueillent les touristes dans cette vingtaine de cabanes de pêcheurs et quelques resto.  Les plages les plus jolies que nous ayons côtoyées sont celles del refugio et la playa blanca. Pour la petite histoire, jusqu'en 1990, un canal y amenait les eaux utilisées dans la mine El Salvador. C'est donc la haute teneur en minerais qui leur donne cet aspect plus blanc que blanc. Aujourd'hui Chanaral vit de l'exploitation d'acide sulfurique ce qui est bien moins ravissant que les plages du parc!

20180109 152907

Nouvel coupe pour les hommes!

20180108 144919

Quelle Collection!

20180109 114234

Pan de Azucar : c'est par là !

20180109 154939

... et la Playa del Refugio en bas!

20180109 160632

20180109 161148

20180109 161355

Et puis, Playa Blanca en contrebas...

20180109 191548

Mercredi 10 janvier, un peu de routine pour le réveil, le bilan de maths, et la leçon de passe composé, puis récréation sur la plage ! Décidément on prend de mauvaises habitudes mais quel plaisir pour toute la famille. A midi, on mange dehors et on rencontre un chilien qui nous apporte des olives super bonnes.  Maman entame une petite lessive pendant la sieste. 15h c'est l'heure des grandes décisions. Deux choix s'offrent à nous: premier choix, filer sur 3 jrs de route pour rattraper le Dakar sur la liaison de Pumamarca ou deuxième choix, profiter de ce paradis encore un jour ou deux et monter tranquille vers San Pedro de Atacama. Tout le monde vote. Et savez-vous quoi? On a tous voté pour la plage et  ralentir. Étonnant???  Non??? Nous qui pensions récupérer des photos du Dakar et bien tant pis, c'est trop beau ici. Au final, nous allons retourner à la plage del Refugio pour se baigner et flâner. 

20180110 112431

20180110 180116

Le jeudi 11 janvier va être une journée étrange. Levés aux abords de la Playa Blanca, nous finissons rapidement l'école avant de faire quelques pas sur cette grande plage. L'océan est d'une force incroyable dans les rochers et les fonds rendent la plage interdite à la baignade. Pour le repas de midi, il nous faudrait trouver un peu d'eau et un peu de pain serait un plus. Nous reprenons alors la route pour circuler un peu dans le parc et voir ce que nous pouvons trouver de nouveau pour midi.  La piste correcte nous fait rejoindre la Routa 5 panaméricaine... au beau milieu du désert.  Rien à l'horizon ! Pas d'eau ni de pain! On a gagné ! Au premier croisement, une bicoque sur le bord de la route sert de resto aux routiers, on s'y arrête pour manger et étudier les cartes. A quelques kilomètres se trouve Taltal, une petite ville dans laquelle nous trouverons peut être ce qu'il nous faut. Nous y sommes très vite après le repas mais une mauvaise surprise nous y attend : tout est fermé ! Panaderia, minimercado, supermercado. .. Nada esta abierto ! Juste une pharmacie pour de la crème solaire et un bistro dans lequel on achète 2L d’eau. On vise alors la côte pour le goûter et on trouve une plage aménagée avec parcs de jeux pour les garçons. Papa fait un café, nous trouve un cake et prépare un tang. C'est parti! Goûter sur le sable, nouveaux plongeons dans les vagues pour les enfants, bronzette pour maman... et puis, d'un coup, les garçons crient : "une méduse... une énorme méduse"  "Où ? demande maman. "Juste là dans l'eau, devant tes pieds!!!" explique Gabriel. Ni une, ni deux, maman sort les pieds de l'eau et fait sortir les enfants. Beurk! Ne sachant si elle pique, nous allons éviter tout contact avec la bestiole. On la surveille et on attend qu'elle parte. Puis on se remet dans l'eau. Mais un instant plus tard,  c'est la même! Une autre bestiole visqueuse se faufile vers Gabriel qui barbotait dans une vasque. Allez, on sort de l'eau et on retourne au camping-car.

Papa a bien envie d'aller voir l'ESO, l'observatoire européen austral, à une soixantaine de kilomètre de là. Les enfants ont bien joué, on décide d'y aller. La route passe alors du niveau de la mer à 2100m d'altitude en peu de temps. En arrivant, une autre mauvaise surprise nous attend, décidément : le site conseillé par de nombreux guides n'est pas ouvert aux enfants de moins de 10 ans... Oups ou GRRR! C'est peut être une info utile M. Le Routard! Et maintenant... et bien il n'y a rien... c'est le désert d'Atacama!!! Sur les applis, on trouve bien un spot de nuit à la prochaine ville de la Negra mais cette ville minière est composée d'une usine de salpêtre et d'une autre pour l'acide sulfurique. Elle ne fait pas franchement envie à maman, d’autant plus que le spot est au pied de l’usine d’acide!! Étonnant... Nous irons donc jusqu'à Antofagasta. Il est déjà 20h00. Valentin dort. Gabriel est KO Maman fait des pâtes au fromage et Papa cuit un morceau de viande. Gabriel finit par un verre de yop et au lit. Le coin est "sécuritaire", nous sommes devant la caserne de l'armée mais au bord de la voie principale : quelle journée! Ce matin rien ne nous faisait penser qu'une simple quête d'eau (pourtant indispensable avec cette chaleur) allait nous conduire jusqu'à Antofagasta... On cherchera demain. D'ici là bonne nuit!

Bon on quitte le parc pour notre quête d'eau...

20180111 192017

et puis plus rien...

20180111 135226

Quelques pélicans depuis la route  après Taltal!

20180111 174819

Le 12 janvier, on découvre la ville d'Antofagasta en y circulant un  peu. Une partie de la ville semble aisée avec de belles maisons,  des petits jardins, des trottoirs, et en s'éloignant de la rue principale cotière, une autre ville apparaît. Accrochése à la montagne, les maisons deviennent plus sommaires et moins chics. On va tout de même passer la journée à Antofagasta, pour des courses, pour une recharge de gaz et pour son site touristique de La Portada. En fin d'après midi on va testée la seule plage de la ville... franchement sale, nous ne nous y baignerons pas! Et puis pour être un peu plus au calme, on quitte la zone urbaine pour la nuit pour une aire de service le long de la panam' avec douche chaude :-))! Il n'y a plus grand chose sur la côte pacifique à cet endroit alors demain nous prendrons la direction de Calama et de San Pedro de Atacama...

Y a même un cinéma dans la galerie de la grande surface! Attention aux Jedis!!

20180112 155536

20180112 114112

20180112 114726

20180112 114734

A partir du 13 janvier, direction Chili - San Pedro de Atacama.

Date de dernière mise à jour : mercredi, 07 Février 2018